Entretien avec Cédric Borboën, patron du Rallye International du Valais.

« Je conçois que nous ne soyons pas toujours compris par les puristes ! »

Ce jeudi 17 octobre la 60ème édition de l’épreuve phare du rallye automobile en Suisse prend son envol de Sion pour une soirée suivie de deux jours de compétition. A sa tête Cédric Borboën qui aborde sa 3ème édition à la tête de cette importante manifestation, nous l’avons rencontré pour un entretien avec lui qui ne connaissait pas la discipline avant de s’intéresser à la reprise du Rallye International du Valais.

Cédric Borboën vous voilà à quelques jours de la 60ème édition du Rallye International du Valais. Êtes-vous satisfait du nombre d’engagés au départ de l’épreuve ?
Sur le plan du nombre, en toute franchise et en relation avec toute l’énergie que nous avons mise depuis le début de l’année, avec 96 équipages dont 22 étrangers, clairement non.
Maintenant au niveau qualitatif et au niveau suisse nous avons de très bons équipages, comme le double Champion Suisse Ivan Ballinari, le tenant du plus grand nombre de victoires au Rallye International du Valais (8) Olivier Burri ainsi que son fils, Michael, qui avait terminé en 3ème position l’an passé. Mike Coppens qui était au pied du podium en 2018, Jérémie Toedtli ou même Cédric Althaus… la liste est longue.
Une autre satisfaction est celle des engagés en VHC avec notamment Marc Vallicioni en tête du classement et de magnifiques véhicules engagés qui feront le plus grand bonheur des spectatrices et spectateurs.
Très satisfait également du nombre d’engagés en Championnat Suisse Rallye Junior, avec la présence du nouveau titré Jonathan Michellod, en Trophée Michelin Suisse avec 12 partants et en Clio R3T Alps Trophy avec le dénouement de la compétition qui s’effectuent sur nos routes.

news_14102019_01_borboen
Cédric Borboën (Photo LDD)

Vous avez repris l’organisation du Rallye International du Valais il y a trois ans et avez essayé de lui insuffler une nouvelle dynamique. Laquelle et quel est votre objectif ?
Par nouvelle dynamique, d’une part nous désirons rendre notre rallye, le rallye en général, plus accessible à un public beaucoup plus large. Pour ce faire il est essentiel de pouvoir l’attirer par des animations dans le domaine automobile, là aussi plus large que le rallye lui-même, d’où la création du Rally Motor Show Emotion qui représente plus de 90 ans d’histoire automobile grâce à un plateau de plus de 85 véhicules qui font de 8h à 19h00 des démonstrations non-stop sur le site des Casernes de Sion, avec également des démonstrations de drift, des baptêmes pour le public. Nous avons aussi développé des animations pour les enfants comme des châteaux gonflables, une piste de modèle réduit et quelques autres animations.

Invité de marque, Ken Block )Photo LDD)

On vous a, dans un premier temps, reproché de trop mettre l’accent sur la dimension événementielle du Rallye International du Valais plutôt que sur son aspect sportif. Comment analysez-vous ce « reproche » ?
Lors de la reprise, fin 2016, du Rallye International du Valais, notre objectif a toujours été de développer la partie événementielle qui était quasiment inexistante dans notre rallye. Nous ne sommes pas toujours compris par les puristes de rallye et je peux le comprendre. Par contre je peux vous assurer que même si nous n’arrivons toujours pas équilibrer nos budgets, encore aujourd’hui, sans la partie événementielle du rallye il nous serait impossible de financer la compétition.

L’avenir du Rallye International du Valais passe par quelle stratégie ?
Je pense que ma réponse se trouve en dessus….

Vous avez réussi à convaincre Ken Block d’être présent au Rallye International du Valais pour cette 60ème édition. Est-ce qu’il sera présent pour du show uniquement ou il participera au rallye ?
Son véhicule n’étant pas aux normes FIA pour entrer dans une des catégories disponibles en ERT, Ken Block sera notre ouvreur “démonstration” sur toutes les spéciales de notre rallye. Nous nous réjouissons aussi du show qu’il a promis, dernièrement dans une de ses interviews, de faire sur les spéciales des Casernes et des surprises qui attendent le public aux Casernes de Sion.

Quels seront les moments forts du Rallye International du Valais 2019 à ne pas manquer ?
Je pense qu’il y en a plusieurs, pour ne pas dire beaucoup, alors je vais parler plutôt de mes coups de cœur…. La présentation des équipages dans l’amphithéâtre de Martigny le jeudi à 17h00, suivie de la 1ère spéciale en ville de Martigny va être incroyable à mon avis. On s’attend à un important afflux de spectateurs pour ce début de rallye que nous voulons très accessible au public. Les puristes eux vont adorer les 2 spéciales suivantes disputées en nocturne et notamment le passage à la Croix de Coeur qui va donner lieu à de magnifiques passages et permettre de mémorables photos de nuit.

Le lendemain, les démonstrations du Rallye Motor Show Emotion ainsi que les 2 spéciales des Casernes vont être très spectaculaire tout comme le show de nuit que nous prépare nos drifteurs avec des voitures éclairées par des lumières LED… Ken Block osera-t-il les accompagner ?

Le samedi les deux nouvelles spéciales de Montana et du Sanetsch vont aussi être un point très fort comme à nouveau la spéciale des Casernes et les différents shows.
Je n’oublierais bien sûr pas le spectacle des assistances aux Casernes qui sont aussi très accessibles, tout comme les équipages et leurs mécaniciens, sans oublier la possibilité de voir de très près les véhicules de course y compris la voiture de Ken Block. Un endroit aussi propice pour rencontrer Ken Block, obtenir un autographe, une photo…

Le rallye Motor Show, une belle brochette de voitures de compétition (Photo LDD)

Si vous deviez présenter le Rallye International du Valais en quelques chiffres, lesquels est-ce que vous donneriez ?
Plus de 200km de course, + de 900 commissaires, personnels de course, bénévoles qui sont l’âme du rallye et il ne faut pas oublier que sans eux rien ne pourrait se passer, + de 10’000 spectatrices et spectateurs aux Casernes de Sion, + de 540 personnes transportées sur les spéciales en hélicoptère, + de 900 VIP, 96 équipages, 2’500 lunchs distribués aux commissaires, personnels de course et bénévoles, des km de barrières, 1’500m2 de tentes, 38 exposants, foodtrucks et plus de 50 partenaires/sponsors…

Du spectacle, mais également beaucoup de bénévoles (Photo LDD)

Le rallye était un monde quasiment inconnu pour vous avant que vous repreniez le Rallye International du Valais. Qu’avez-vous découvert après ces trois ans d’activité ?
Que c’est un monde de très très grande passion. C’est un sport qui représente 4 dimensions dont s’intéressent les gens:
• L’athlète / team
• La voiture, sa forme, sa couleur, sa marque
• Le bruit des voitures
• La mécanique dans les assistances accessibles au public
Ce sont ces 4 dimensions que nous ne trouvons pas ailleurs dans d’autres sports ce qui en expliquent la très très grande passion.

Un Rallye International du Valais réussi pour vous c’est ?
• Clairement un rallye sans accident, sans accident grave c’est primordial pour moi.
• Le soleil du Valais et le sourire aux lèvres d’un maximum de personne
• Et enfin le nerf de la guerre… de pouvoir équilibrer les comptes pour revenir l’année suivante serein.

Programme détaillé du Rallye International du Valais et de ses nombreuses animations à consulter sur www.riv.ch

Vous aimerez aussi...