*      *      *      *      *     * 
      *      *      *      *        *  *

LES NEWS de la saison 2011


 


Arrêt de Swissrally.ch

Après 13 ans passés à m'occuper du site de référence du rallye Helvétique, j'ai décidé d'y mettre un terme à la fin 2011 !

Un manque de temps, une passion qui s'essouffle, une envie de voir autre chose, on fait, que Swissrally.ch sera définitivement fermé au 31.12.2011. Mon associé dans cette aventure depuis quelques années, Brice Zufferey, pensait reprendre le flambeau. En ayant pesé le pour et le contre, c'est d'un commun accord que nous mettons un terme à cette belle aventure débutée le 11 décembre 1998.

Nous n'allons pas remercier ici chaque personne, mais sachez que vous TOUS, les acteurs de cette grande famille "RALLYE", ont contribué à faire de Swissrally.ch ce qu'il est devenu et restera une magnique histoire humaine, partagé de merveilleux moments en votre compagnie.

MERCI du fond du coeur, et vive le rallye ;-)

Jean-Jacques Bosson, alias Boss
Brice Zufferey

PS: le site restera ouvert pour vos archives durant encore 2-3 ans (le forum sera fermé le 31.12.2010)


14-12-2011

Calendrier 2012

Modification du calendrier 2012.
Le championnat suisse des rallyes (CSR) 2012, aura lieu sur 7 épreuves, dont seul 5 résultats seront pris en compte:

16-17 mars rallye du Pays du Gier (F) +VHC
20-21 avril Critérium Jurassien +VHC
1-2 juin rallye du Chablais +VHC
22-23 juin rally ronde del Ticino +VHC
24-25 août rally del Valli Cuneesi (I) +VHC (hors IS)
21-22 septembre rallye du Suran (F) +VHC
25-27 octobre rallye international du Valais (hors IS et VHC)

>>> calendrier ASS complet

Notez que le rally Valli Cuneesi n'acceuillera pas les IS, contrairement à ce qui avait été décidé par la commission rallye de la CSN au mois de novembre, de ne pas prendre en compte ce rallye pour le CSR 2012, puisque la CSAI  n'accepte pas les véhicules de la période J comme c'est le cas chez nous ! Il avait été décidé que ce rallye Italien serait remplacé par le rallye du Suran et que notre championnat comporterait 6 manches.
Une contre décision à été prise par les HAUTES instances de notre fédération, en passant outre les décisions du comité rallye !

Les conséquences sont que le CSR sera organisé sur 7 manches, que les VHC ne pourront participer qu'à 6 épreuves et que les IS pourront en découdre sur seulement 5 épreuves.
Conséquence bis: Philippe Moulin alors président de la commission rallye, à donné sa démission avec effet immédiat !


07-12-2011

Pilotes prioritaires 2012 au 01.01.2012 (entre parenthèses, l'année de validité)

  • ALTHAUS Nicolas, Moutier (13)

  • BALLINARI Ivan, Biogno-Beride (13)

  • BURRI Michäel, Moutier (12)

  • BURRI Olivier, Belprahon (12)

  • COMINELLI Ivan, Vezia (12)

  • COPPENS Mike, Verbier (12)

  • GALLI Antonio, Caneggio (13)

  • GILLET Olivier, Champagne (12)

  • GONON Florian, Saxon (12)

  • HIRSCHI Jonathan, Savagnier (12)

  • HOTZ Grégoire, Travers (12)

  • HUNZIKER Urs, Staffelbach (13)

  • REUCHE Laurent, les Brenets (13)

  • ROUX Philippe, Verbier (12)

  • SCHMIDLIN Ruedi, Aesch (12)

  • SIEBER Daniel, Zürich (12)


07-12-2011

Quelques modifications dans les règlements 2012
Infos sur le nouveau site de la fédération "Motorsport.ch"

  • Véhicules admis
    Entrée en scéne du groupe R-GT 

  • Pilotes prioritaires
    La liste des pilotes prioritaires sera établie après les 3 premiers rallyes

  • Scéance de mise au point (shakedown)
    Seuls les membres d'équipage et le véhicule ayant passé les contrôles administratifs et techniques seront autorisés

  • Nom de l'équipage
    Nouvelles prescriptions pour l'inscription des nom de l'équipage sur les vitres (vous référer au règlement)

  • Ordre de départ
    Le Directeur de Course peut modifier l'ordre de départ pour des raisons de sécurité

  • Triangle de panne
    Chaque voiture devra se munir d'un triangle de panne et le mettre en évidence en cas de panne ou d'accident, même sur les épreuves spéciales. Pénalité prévue !

  • Temps forfaitaire
    Le Directeur de Course peut allouer un temps qu'il considère comme étant le plus équitable.


28-11-2011

Championnat Suisse rallye Junior 2012

Pour la première fois dans notre pays un titre officiel de Champion Suisse Rallye Junior sera décerné en 2012. Cette nouveauté est une chance unique offerte aux jeunes pilotes helvétique, avec ou sans expérience, de débuter dans la discipline et d’y écrire les premières lignes d’un palmarès. Disputé dans le cadre d’une série mono marque, le Twingo R1 Swiss Trophy, par souci d’équité sportive parfaite comme en championnat du monde rallye junior, le vainqueur final du Championnat Suisse Rallye Junior se voit offrir un programme semi-officiel en 2013 grâce à l’engagement de Renault Sport, Renault Suisse, Pirelli Tyre Suisse SA et d’Auto Sport Suisse (Fédération Suisse de Sport Automobile).
Toutes les infos et formulaires d’inscription sur www.twingor1.ch


02-10-2011

Il a manqué 9 dixièmes à Michäel Burri !

Il s’en est fallu d’un rien, d’un souffle, de neuf dixièmes de seconde pour être précis, que Michaël Burri et Stéphane Rey ne rééditent, hier à Strasbourg, point de chute du Rallye de France, leur exploit du Rallye d’Allemagne, où ils avaient remporté le groupe R. Quand ça ne veut pas sourire…
Il est des rallyes qui, parfois, sont comme maudits. Burri a peut-être grandi dans la difficulté, mais il jr ne gardera pas pour autant un souvenir lumineux de sa deuxième apparition sur la scène du championnat du monde. «Je n’ai quasiment jamais pu piloter l’esprit libéré, car j’ai presque constamment eu à gérer des soucis d’ordre mécanique. Le vendredi, si j’ai fait un tonneau, c’est parce que les freins fonctionnaient de manière erratique depuis une vingtaine de kilomètres. Le lendemain, rebelote. Très rapidement, ma Citroën DS3 R3 s’est révélée d’une rare instabilité à haute vitesse et lors de chaque accélération. Croyant, à tort, qu’il s’agissait d’un problème de transmission, nous avons changé boîte de vitesses et autobloquant le samedi soir à Strasbourg. C’est alors que les mécaniciens se sont aperçus qu’un triangle de suspension était sérieusement abîmé, sans doute depuis mon tonneau de la veille. Malheureusement, la pièce incriminée n’était pas en stock dans le camion d’assistance et j’ai donc dû attaquer la dernière journée de course au volant d’une machine blessée, qui m’obligeait à prendre certaines précautions. Pour ne rien arranger, le moteur s’est mis lui aussi à faire des siennes, en tournant occasionnellement sur trois cylindres…»
Jusqu’au bout, Burri s’est battu malgré tout pour essayer de ravir la victoire du groupe R à la Ford Fiesta R2 du Britannique Evans, potentiellement moins performante que sa DS3 R3. On connaît le résultat. Le coup n’a pas passé, pour une misérable seconde. «Il y avait vraiment moyen de faire mieux, beaucoup mieux…» On le croit d’autant plus volontiers qu’en quelques occasions, Burri a signé d’excellents «chronos». Dans l’avant-dernière épreuve spéciale, par exemple, il n’a lâché qu’une demi-seconde au kilomètre par rapport à Cédric Robert, une valeur sûre du rallye français et qui disposait comme lui d’une DS3. «Ma déception est d’autant plus grande, dira-t-il en conclusion, que j’ai le sentiment d’avoir élevé mon niveau par rapport au Rallye d’Allemagne, même si je n’étais pas totalement satisfait de mon pilotage le vendredi.»
Au classement général, Burri-Rey ont pris la 17e place, à 26’21’’3 du vainqueur, Sébastien Ogier.

Communiqué Team Burri


27-09-2011

VICTOIRE en IRC Production Cup au rallye de Sanremo !

Après le Monte-Carlo et la Corse, c’est au tour du rallye de Sanremo de tomber dans l’escarcelle de l’équipage suisse de la Subaru. Florian Gonon et Sandra Arlettaz réalisent un triplé mythique dans ces épreuves légendaires du rallye mondial.
Ils ont dominé cette manche de l’IRC Production Cup et récoltent également la victoire en groupe N. Au classement général, remporté par le belge Thierry Neuville, l’équipage du Team Annie Spiers décroche une belle 16ème place.
Cette troisième victoire, sur quatre rallyes disputés en IRC cette saison, leur permet d’accroître leur avance au classement de l’IRC Production Cup (groupe N, 4x4) avec 75 points au total. Cinq concurrents se partagent la deuxième place du challenge avec 25 points à deux manches de la fin de la saison.
Les rallyes d’Ecosse et de Chypre ne figurent pas au programme de Florian et Sandra. L’attente va être longue pour le team Annie Spiers et leurs supporters afin de savoir si l’équipage suisse sera le premier à être titré dans cette IRC Production Cup. En effet, grâce aux facteurs de 1.5 et 2 appliqués sur les points récoltés lors des deux dernières courses, leurs concurrents peuvent encore espérer remporter le titre.
Avant de penser à cette éventuelle consécration, la satisfaction d’avoir remporté ces trois anciennes manches du WRC est immense et l’exploit conséquent.
Du 27 au 29 octobre prochains, l’équipage valaisan jouera à domicile pour le 52ème rallye international du Valais, manche des championnats d’Europe et de Suisse. Ils auront comme objectif de conquérir un 15ème podium consécutif en autant de départ dans le championnat national.

Communiqué Team Annie Spiers


20-09-2011

Les Leaders de l’IRC Production Cup au départ du Sanremo

C’est dans la région de Sanremo que Florian Gonon et Sandra Arlettaz, retrouveront la compétition dans le cadre de la 9ème épreuve de la saison du challenge IRC ce prochain week-end.
Les vainqueurs du classement Production (groupe N 4x4 turbo) des derniers rallyes de Monte-Carlo et Tour de Corse abordent cette manche en leaders du classement de l’IRC Production Cup avec leurs 50 points au classement général.
Leur dernière sortie dans cette série, lors du rallye d’Ypres en juin dernier, n’a pas vraiment souri à l’équipage suisse, puisqu’elle s’est terminée dans un canal d’irrigation suite un léger écart de trajectoire, au matin de la deuxième étape. Florian et Sandra pointaient alors à une encourageante troisième place de groupe, à moins de 20 secondes des leaders.
Sur les routes au profil sinueux du nord de l’Italie, ils auront à coeur d’effacer ce faux pas et de montrer leur vélocité au volant de leur vénérable Subaru STI. Leur objectif est d’étendre leur avance au classement général Production (actuellement 25 points d’avance = 1 victoire) avant les deux dernières manches du challenge auxquelles l’équipage ne participera pas. Un bon résultat leur laisserai un infime espoir de coiffer la couronne en fin d’année, malgré le fait que ces deux épreuves bénéficient de coefficient multiplicateur de 1.5 et 2 au niveau des points marqués par leurs concurrents.
Afin de suivre Florian et Sandra, rendez-vous sur le site internet de l’IRC www.ircseries.com pour les résultats et sur Eurosport pour les résumés en images des étapes, vendredi et samedi de 23h à 23h30.

Communiqué Team Annie Spiers


22-08-2011

RALLYE D’ALLEMAGNE WRC
Michaël Burri roi des «deux roues motrices»

Michaël Burri et son équipier Stéphane Rey n’ont pas raté leur entrée sur la scène du championnat du monde: dimanche en fin d’après-midi à Trier, c’est en 24e position, sur 48 classés, qu’ils ont franchi le podium d’arrivée du Rallye d’Allemagne. Mieux, ils se sont imposés au niveau du groupe R et du classement officieux réservé aux «deux roues motrices» en dominant notamment le Hollandais Jan de Winkel, une valeur pourtant solide. C’est au-delà des objectifs que le pilote de Moutier s’était fixés avant le départ. Il parlait alors d’une place dans les 4-5 premiers du groupe R.
«L’affaire s’était pourtant moyennement engagée, analysait Michaël Burri. Vendredi, lors de la première étape, je me suis perdu dans une sorte de faux-rythme. Comme nous n’avions eu droit qu’à deux passages de reconnaissance, je n’avais qu’une confiance modérée dans mes notes et ça s’est évidemment ressenti dans mon pilotage… et dans les «chronos». Globalement, les Ford Fiesta R2 de la WRC Academy, qui partaient pour deux jours de course seulement, étaient ainsi plus rapides que ma Citroën DS3 R3. Il faut dire aussi, honnêtement, qu’elles étaient superbement pilotées. En fait, les choses se sont mises en place progressivement et je crois avoir commencé à bien rouler à partir de la moitié de l’étape de samedi. Au prix, parfois, de quelques petites «chaleurs», sous forme de «tout-droits» ou de petits tête-à-queue… Et je ne parle pas du fameux «jump» du Rallye d’Allemagne, où la réception fut limite, limite, à tel point que Stéphane en a eu le souffle coupé pendant une dizaine de secondes.»
Les petits soucis mécaniques n’ont pas épargné non plus la DS3 à plaques bernoises. «Samedi en fin de journée, poursuivait Michaël Burri, la boîte de vitesses ne voulait plus descendre les rapports et je suis parfois resté bloqué pendant de longs kilomètres en cinquième, puis en deuxième sur le parcours routier. Mais ce fut sans réelle conséquence sur le classement.»
Après cette première expérience concluante, Burri jr se réjouit déjà d’être au départ du prochain Rallye de France. «A partir du moment où j’ai compris que mes notes étaient bonnes, j’ai vraiment pris du plaisir à résoudre des problèmes différents de ceux qui nous sont proposés dans le championnat de Suisse. Je veux parler de la longueur des épreuves spéciales et des routes rendues sales et délicates par le passage des quatre roues motrices, qui n’hésitent jamais, on le sait, à mordre dans les cordes.»


22-08-2011

Rallye du Mont-Blanc 2011

A l'initiative personnelle de Philippe Bugalski, Boss d'Automéca, le champion Suisse de la discipline en 2009, Florian Gonon, se verra offrir le volant d'une Renault Megane N4 lors de cette manche du championnat de France des rallyes. Une occasion de voir un pilote de talent au volant d'une voiture qui devrait devenir la référence sur les épreuves asphalte à venir !


02-08-2011

Rallye Terre de Langres
Laurent Reuche arrache la 2e place dans la dernière épreuve !

Laurent Reuche n’a pas raté ses retrouvailles avec la terre. Au volant d’une Peugeot 207 Super 2000 et avec Jean Deriaz aux notes, il a pris la deuxième place du Rallye Terre de Langres, battu seulement par le Français Simon Jean-Joseph (207 S2000 également), dont la carte de visite s’orne d’un titre de champion d’Europe (2004). Il y a des défaites qui, parfois, ne sont pas loin de valoir des victoires…
Au terme de la première étape, samedi soir, Reuche était déjà pointé en deuxième position, à un peu plus de 20 secondes du Français Emmanuel Gascou (207 S2000). «L’écart aurait sans nul doute été moindre si la pluie ne nous avait pas joué un mauvais tour, à Jean-Joseph et à moi, nuançait toutefois le pilote des Brenets. En effet, Gascou a pu disputer la 4e épreuve spéciale sur le sec, juste avant qu’un orage ne s’abatte sur la course
Hier, à l’occasion de la deuxième étape, Jean-Joseph sortit le tout grand jeu. Pour déborder dans un premier temps Reuche avant de s’attaquer, victorieusement, à Gascou, qui allait boire le calice jusqu’à la lie...
Dans le dernier secteur de vitesse pure, Reuche lui chipait la deuxième place de la plus belle manière, en signant le «scratch» devant Jean-Joseph. «Ce fut chaud et, par deux fois, j’ai bien cru que ça ne passerait pas, confiait le pilote neuchâtelois. Mais, cette deuxième place, je la voulais et j’ai dégoupillé, comme l’on dit dans le jargon. J’ai aussi eu le nez fin en changeant de type de pneu pour la dernière boucle de deux «spéciale». La voiture était beaucoup plus précise, plus efficace aussi.»
Les responsables de Peugeot-Sport n’ont donc pas regretté d’avoir offert à Reuche l’opportunité de disputer ce Terre de Langres. Les techniciens du team PH Sport, responsables de sa 207 S2000, étaient également impressionnés. «Les ordinateurs sont formels, disait l’un deux. Dans leur langage codé, ils disent clairement que ça ne chôme pas…»

Communiqué SCUDERIA TAIFYN


11-07-2011

RALLYE DE BOURGOGNE: «Pas facile de reprendre confiance…»

Deux semaines après leur violente sortie de route du Rallye du Tessin, Michäel Burri et son équipier valaisan Stéphane Rey ont choisi, intelligemment, de renouer le plus vite possible avec la compétition. Ils ont donc participé samedi et dimanche derniers au Rallye de Bourgogne, une épreuve disputée dans la région de Châlons-sur-Saône et portant sur 150 km de vitesse pure. Dire que la confiance est revenue comme par magie serait pour le moins exagéré…

«Le samedi, en pneus «slicks» sous la pluie, j’ai transpiré, pour ne pas dire souffert, expliquait très honnêtement Burri jr. Chaque fois que Stéphane m’annonçait un «gauche-droite 3», je n’arrivais pas à ne pas penser au «gauche-droite 3» du Monte-Ceneri, là où ma Citroën DS3 avait échappé à mon contrôle. Je faisais une sorte de blocage intellectuel et il fallut attendre les dernières épreuves spéciales de l’étape de dimanche pour que je retrouve enfin de bonnes sensations, proches de celles que j’avais au Rallye du Chablais ou au Tessin en début de course. La démarche était donc bonne d’ajouter ce rallye à mon programme. Elle était même indispensable avant mon prochain rendez-vous, fin août en Allemagne, dans le cadre du championnat du monde

Michaël Burri et Stéphane Rey ont pris la 13e place du Rallye de Bourgogne tout en se classant 2es groupe R, à 6’’4 de la Peugeot 207 de l’équipage vaudois Jonathan Scheidegger-Agnès Eicher, auteurs d’une très jolie performance. A noter aussi la 30e place de Denis et Frédéric Baillif (Peugeot 207 R3).


01-07-2011

Pilotes prioritaires 2011 au 01.07.2011 (entre parenthèses, l'année de validité)

  • ALTHAUS Nicolas, Moutier (12)

  • BALLINARI Ivan, Biogno-Beride (12)

  • BURRI Michäel, Moutier (12)

  • COMINELLI Ivan, Vezia (12)

  • GILLET Olivier, Champagne (11)

  • GONON Florian, Saxon (12)

  • HOTZ Grégoire, Travers (12)

  • LAVIO Brian, Coldrerio (11)

  • RADOUX Jean-Philippe St-Martin (11)

  • REUCHE Laurent, les Brenets (12)

  • RITTER Samuel, Courroux (11)

  • SCHMIDLIN Ruedi, Aesch (12)

  • SIEBER Daniel, Zürich (12)

  • VON DACH Hervé, Icogne (11)


26-06-2011

RALLYE DU VALAIS, 1960-2009
272 pages pour retracer un demi-siècle d’aventures automobiles
Né en 1960, à l’initiative des producteurs du «thé d’octobre», le Rallye du Vin a lentement évolué, jusqu’à devenir non seulement la plus importante compétition routière de Suisse, mais également une épreuve qui compte dans le calendrier international. Cette aventure, qui a fêté son demi-siècle fin 2009, méritait bien un coup de chapeau. Il a pris la forme d’un livre de 272 pages, cosigné par Michel Busset, journaliste spécialisé dans le sport automobile, et par son confrère valaisan Jean-Paul Riondel.

Pour passer commande


15-05-2011

Florian Gonon-Sandra Arlettaz - Vainqueurs du Tour de Corse

Faut il encore prouver tout le talent de cet équipage, champion suisse en 2009 ?

Déjà vainqueurs en début d'année, dans la catégorie réservé aux voitures de production, lors du mythique rallye de Monte-Carlo, le sympatique équipage Valaisan, et leur Subaru N12 qui accuse le poids des ans, ce sont encore illustrés lors du rallye aux 10'000 virages !

Dès le début de l'épreuve insulaire, Gonon-Arlettaz signent les meilleurs temps devant la Subaru d'usine, point de référence pour nos Suisses. Sur l'ensemble du rallye, Florian et Sandra signeront dix meilleurs temps du groupe N sur treize possible (un temps forfaitaire suite à la sortie de route de l'ouvreur Ari Vatanen)

Au final, Florian Gonon et Sandra Arlettaz terminent 1er du groupe N voiture de productions, et 11ème au général, derrière dix S2000 ! Un résultat qui leur permet de toujours pointer en tête au championnat IRC réservé aux voitures de production.

Pour la suite de la saison, on retrouvera l’équipage du team Annie Spiers sur les routes de l’IRC lors des manches disputées en Belgique (Ypres) et Italie (SanRemo), avec une petite escursion en Suisse dans 15 jours à l'occasion du rallye du Chablais.


30-04-2011

Florian Gonon-Sandra Arlettaz - Les vainqueurs du MONTE 2011 au départ du Tour de Corse

Florian Gonon et Sandra Arlettaz, vainqueurs du classement Production (groupe N 4x4 turbo) du dernier rallye de Monte-Carlo participeront au prochain tour de Corse du 11 au 15 mai 2011.

C’est en co-leaders du championnat IRC des voitures du groupe N que l’équipage va se présenter sur la ligne de départ de l’épreuve insulaire, le 12 mai prochain dans les environs de Calvi. La manche française du championnat IRC retrouve les légendaires spéciales qui ont fait sa notoriété avec une première journée autour de Calvi, une seconde proche de Corte et une dernière aux environs d’Ajaccio. Par la même occasion, le rallye retrouve sa dénomination « Tour de Corse-Rallye des 10000 virages ».
En janvier dernier, Florian et Sandra terminèrent le rallye de Monte-Carlo avec la victoire du groupe N et une treizième place absolue. Au volant de la Subaru, ils ont dominé cette manche d’ouverture avec neuf temps scratch de leur catégorie sur treize spéciales disputées. Avec leur fidèle Subaru N12, l’objectif sera de confirmer la performance en Corse et de demeurer leader du classement général de l’IRC Production Cup.

Pour la suite de la saison, on retrouvera l’équipage du team Annie Spiers sur les routes de l’IRC lors des manches disputées en Belgique (Ypres) et Italie (SanRemo).


28-04-2011

Communiqué de presse - Clio R3 Pirelli Swiss Trophy & Twingo R1 Pirelli Swiss Trophy - Engagés 2011, le talent au rendez-vous !

Engagés 2011, le talent plus que jamais au rendez-vous !

Les engagés 2011 aux Clio R3 Pirelli Swiss Trophy et Twingo R1 Pirelli Swiss Trophy ont répondu en nombre à l’invitation des initiateurs des deux séries. Neufs équipages en découdront au volant des Clio R3 alors que cinq ont saisi la perche tendue à la relève par les organisateurs du Twingo R1 Pirelli SwissTrophy. Ces cinq pilotes vont tout mettre en œuvre pour conquérir la Twingo RS de série offerte au vainqueur finale du trophée réservé aux R1. Du spectacle en perspective ! Présentation complète des équipages.

Déjà vainqueurs !
Sur le front du Clio R3 Pirelli Swiss Trophy le retour de Pascal Perroud, vainqueur de la première édition en 2009, confirme que la série est désormais un incontournable dans le paysage du rallye helvétique. Le vaudois trouvera sur son chemin Samuel Ritter (vainqueur de deux manches en 2010) et Sébastien Carron (vainqueur du dernier rendez-vous 2010, le RIV). Ces pilotes ont déjà faits étalages de leur extrême vélocité et devraient assurer le spectacle dès le Critérium Jurassien.

Renouer avec la réussite
Vainqueur du Twingo R2 Pirelli Swiss Trophy 2010, Michael Droz passe à la catégorie supérieur grâce aux gains remportés au terme de la saison dernière, son talent et de l’expérience en supplément dans ses bagages. Véloces mais mal récompensés de leurs efforts en 2010, Thierry Russo et Didier Postizzi espèrent inverser la tendance cette saison. Respectivement 5ème et 6ème du Clio R3 Pirelli Swiss Trophy l’an dernier, les deux pilotes ont démontrés à plusieurs reprises un gros potentiel mais ne sont pas parvenu à le potentialiser. Auteur d’une très belle performance sur les routes du Critérium Jurassien pour sa première expérience aux commandes de la Clio R3 en 2010, Jean-Marc Salomon est également engagé pour deux manches au minimum en 2011. Il entre en scène sur les routes du critérium pour tenter de faire mieux que son 6ème rang au général l’an dernier.

Des champions suisse entrent en scène
Champion Suisse en 2005, vainqueur du rallye du Valais et vainqueur du groupe N au Rallye de Monte-Carlo, Olivier Gillet intègre le Clio R3 Pirelli Swiss Trophy dès la deuxième manche. Son arrivée élève un peu plus encore le niveau d’un trophée devenu la référence dans le petit monde du rallye helvétique. A noter que Gillet sera à nouveau navigué par Frédéric Helfer avec qui il avait conquis le titre en 2005. Autre entrée en scène dès le rallye du Chablais, celle du très talentueux Pascal Rossoz qui démontre au gré des saisons que la Clio R3 Access et ses 50 chevaux de moins ne l’empêche pas de réaliser de remarquées performances. 

Nouveautés
L’édition 2011 des trophées initiés par Renault Sport Technologies, Renault Suisse SA et Pirelli Tyre (Suisse) SA, compte des nouveautés avec un programme de cinq manches qui comprend l’arrivée du Rallye du Mont-Blanc en France voisine. Les autres rendez-vous ont pour cadre le championnat suisse avec le rallye du Chablais, la Ronde del Ticino, le Rallye International du Valais et l’ouverture des joutes les 29 et 30 avril à Delémont au Critérium Jurassien www.criterium-jurassien.ch 

A noter également le renforcement du partenariat avec LPTent grâce à l’engouement de son importateur, la société C’Imagine au Reussilles ( plus d’infos sur www.lptent.ch ) et l’arrivée d’un nouveau partenaire, ValJob, société de placement de personnel temporaire et stable ( www.valjob.ch ) qui s’implique désormais dans les deux séries. Toujours engagés à nos côtés l’AOR, la Lugano Racing Team, Total / Elf et notre site internet partenaire www.swissrally.ch que nous remercions ici pour leur fidélité.

Engagés Clio R3 Pirelli Swiss Trophy 2011 

1. Carron Sébastien / Revaz Lucien

2. Droz Michael / Volluz Nathalie

3. Gillet Olivier / Helfer Frédéric (pas présents au Critérium)

4. Perroud Pascal / Balet Gilbert

5. Postizzi Didier / Annen J-Pierre & Moulin Cédric

6. Ritter Samuel / Clémence Arnaud

7. Rossoz Pascal / Biselx Christophe (pas présent au Critérium)

8. Russo Thierry / Buchard Sarah

9. Salomon Jean-Marc / Comment David

Engagés Twingo R1 Pirelli Swiss Trophy 2011

1. Blanc Yves / Favez Jacqueline

2. Buono Ludovic / Villars Catherine

3. Deconinck Luc / DeconincK Monique

4. Hauswald Frédéric / Schlichter Kevin

5. Joris Thomas / Bonny Aurélie


28-04-2011

Communiqué de presse Burri Michaël / Critérium Jurassien 2011

CRITERIUM JURASSIEN (29-30 AVRIL)

En Citroën Trophy DS3 R3,
Michaël Burri face à Antonio Galli

Après avoir disputé ses deux premières courses de l’année à l’étranger, le Rallye Monte-Carlo (15e) et celui du Pays du Gier (6e et 1er du groupe R), Michaël Burri et son équipier Stéphane Rey vont retrouver les routes helvétiques à l’occasion du Critérium jurassien, dont le départ sera donné vendredi 29 avril à Delémont. Ce rendez-vous est d’autant plus important qu’il s’agit de la première étape du Citroën Racing Trophy Suisse 2011, dont Michaël Burri a fait l’un des objectifs de sa saison.

En division DS3 R3, seules quatre voitures sont en lice, mais l’une d’entre elles est pilotée par un certain Antonio Galli, qui figure depuis longtemps parmi l’élite des spécialistes suisses. Son palmarès, impressionnant, fait état de deux succès en Coupe de Suisse, de quatre victoires dans des manches du championnat de Suisse et de deux trophées monotypes (Coupe Peugeot 2003, Citroën Trophy C2 R2 2010). La barre est donc haut placée!

«Même si Galli connaît évidemment bien le Critérium jurassien, qu’il a d’ailleurs remporté en 2006, je vais jouer à domicile, analyse Burri jr. Et j’espère bien être en mesure d’en tirer profit pour faire une première différence, un mini-break comme disent les joueurs de tennis quand ils sont engagés dans un jeu décisif. J’aborde en tout cas ce Critérium en confiance, car je me sens vraiment très à l’aise dans la DS3 R3. Il n’a pas été facile de l’adapter aux pneus Pirelli qui sont imposés en Citroën Trophy, car cette voiture a été conçue autour d’un autre type de gommes. Il a fallu travailler à la fois sur les géométries de suspensions et sur les ressorts, mais le résultat est aujourd’hui très satisfaisant. Dans la dernière partie du Rallye du Pays du Gier, le résultat était même tout à fait concluant. Au Critérium, je vais donc pouvoir me concentrer sur le seul pilotage."


31-03-2011

Première en Suisse - La Mégane RS N4 aux mains d’Eric Mauffrey pour le rallye du Critérium Jurassien

Alignée en première mondiale les 18 et 19 mars 2011, lors du Rallye du Touquet en France, aux mains du français Manu Guigou, la Mégane RS N4 effectuera ses premiers tours de roues en suisse lors du Critérium Jurassien. Cette monture, encore très peu vue en action sur la scène internationale, sera étrennée sur les routes jurassiennes par le français Eric Mauffrey. Vainqueur du trophée Clio R3 France l’an dernier et 3ème du Clio R3 European Trophy 2010, le sympathique pilote d’Epinal vient en voisin pour préparer ses prochaines échéances en IRC. 


Eric Mauffrey ne compte plus les bouteilles de champagne ouvertes dans sa carrière

« Après avoir remporté le trophée Clio R3 France, j’ai bénéficié d’un soutien de Renault Sport pour franchir une étape et m’orienter vers les manches de l’IRC avec la nouvelle Mégane RS N4. C’est une formidable opportunité que d’emmener cette monture sur des épreuves aussi prestigieuses que le Tour de Corse ou Ypres notamment. Pour ce faire, participer au Critérium Jurassien, dont j’ai à plusieurs reprises eu des échos favorables sur l’autre versant de l’Arc Jurassien, est une excellente préparation. Par ailleurs je sais que le niveau des ténors helvétiques est relevé pour les avoir vu à l’œuvre lors du Rallye International du Valais l’an dernier. Ce sera pour moi l’occasion de me situer après une phase de prise en main incontournable. En effet, notre participation au Critérium Jurassien sera le théâtre de notre premier roulage aux commandes de la toute nouvelle Mégane RS N4. Nous devrons donc prendre en main cette monture et trouver des points de repères » confie Eric Mauffrey. Plus d’infos sur le pilote sur www.eric-mauffrey.com 


Manu Guigou, qui a effectué le développement de la Mégane RS N4, l’a étrennée pour la première fois au Rallye du Touquet à mi-mars 2011

La dernière création de Renault Sport destinée au rallye, s’annonce comme une arme redoutable sur asphalte. La Mégane RS N4 conserve deux roues motrices comme la version civile mais est motorisée par un 2.0 16v turbo développant une puissance de 270 CV et un couple de 470 Nm. Cette auto de la catégorie N4 est équipée d’une boîte cinq vitesses à crabots en H et d’amortisseurs trois voies de dernière génération, conçus en collaboration avec Öhlins. La liaison au sol et la motricité sont également des atouts de premier plan pour cette Mégane RS N4 qui devrait écrire de belle page de la discipline dans les années à venir. Pour assister au premier tour de roue de la Mégane RS N4 en suisse, rendez-vous les 29 et 30 avril à Delémont, centre névralgique du Critérium Jurassien.

- Infos sur la Mégane RS N4 : http://www.renault-sport.com/fr/rallye/megane_n4/ 
- Présentation en image de la Mégane RS N4 : http://www.youtube.com/watch?v=DaE9oDr_kDk 
- Infos sur le Critérium Jurassien : www.criterium-jurassien.ch 
- Infos sur les compétitions en rallye par Renault Sport en suisse : www.clior3.ch 


22-03-2011

Clôture des engagements à l'intégralité de la saison 2011 le jeudi 31 mars ! 

La clôture des engagements aux éditions 2011 des Clio R3 Pirelli Swiss Trophy et Twingo R1 Pirelli Swiss Trophy approche à grands pas. En effet, comme précisé dans les règlements, le délai d’engagement est fixé quatre semaines avant une participation à une manche de l’un des deux trophées. Ce faisant, le Critérium Jurassien ayant lieu les 29 et 30 avril, le délai pour vous inscrire à l'intégralité de la saison 2011 est arrêté au jeudi 31 mars !

Pour vous inscrire, téléchargez les bulletins d’engagement sur les liens ci-dessous et les envoyer par courrier dûment complétés. 

- Clio R3 Pirelli Swiss Trophy
- Twingo R1 Pirelli Swiss Trophy

Pour rappel, le vainqueur du Twingo R1 Pirelli Swiss Trophy remportera une Twingo RS neuve !!!!!
Une opportunité à saisir pour les jeunes pilotes dans notre pays !!!! 


22-03-2011

CITROËN RACING TROPHY SUISSE
Entrée en scène de la DS3 R3


Le Citroën Racing Trophy Suisse, dont la première édition a été remportée, en 2010, par le Tessinois Antonio Galli, sera scindé cette année en deux divisions distinctes: la première réservée aux Citroën C2 R2 et R2 Max, la seconde aux nouvelles DS3 R3. Les DS3 R3, animées par un quatre cylindres de 1600 cm3 suralimenté, étant plus puissantes que les C2 à moteur atmosphérique, il n’aurait pas été sportivement équitable de les mélanger en un seul et même classement. Chacun des deux catégories bénéficiera donc de son propre classement et, par ricochet, de sa propre grille de primes. Les deux calendriers ne sont pas identiques non plus.

Les C2 R2 disputeront les quatre manches du championnat de Suisse des rallyes disputées sur le territoire national (Critérium jurassien, Rallye du Chablais, Rally-Ronde del Ticino, Rallye du Valais) et une course de côte (Gurnigel), comme en 2010. L’itinéraire proposé aux DS3 ne passera pas par le Gurnigel, mais fera le détour, début septembre, du Rallye delle Valli Cuneesi, en Italie. Pourquoi cette différentiation? Tout simplement pour permettre aux équipages disposant d’une DS3 de défendre pleinement leurs chances dans le cadre du championnat de Suisse. Ils peuvent en effet prétendre y jouer un rôle en vue.

Des voitures de haut niveau et des primes alléchantes: tel est le cocktail qui a permis au Citroën Racing Trophy Suisse de rencontrer un franc succès en 2010 (12 équipages classés). Il est reconduit, mais à dose double. 

Les voitures? La C2 R2, surtout dans sa version Max, est une habile joueuse, redoutable sur les parcours particulièrement tortueux, comme en témoigne la 5e place de Galli au Rallye du Chablais 2010. La DS3 R3, elle, s’est rapidement affirmée comme une vedette de sa catégorie, se hissant même sur le podium du dernier Rallye du Valais grâce à l’espoir belge Thierry Neuville. Quant aux primes, elles peuvent permettre aux meilleurs de financer une partie de leur saison, ce qui n’est pas négligeable dans un sport aussi onéreux que la course automobile.

Pour les DS3 R3, lesdites primes sont établies en fonction du classement du gr. R (ou A, exception faite des Super 1600) de chaque manche et selon le barème suivant: 6000 € au 1er, 3500 au 2e, 1500 au 3e, etc…). A la fin de la saison, le vainqueur final du Citroën Trophy DS3 se verra remettre un chèque d’une valeur de 8000 €. En C2 R2, chaque vainqueur de manche, selon le classement interne au Trophy C2 R2, empochera 2200 €, le 2e 1300 €, le 3e 900 €. En fin de saison, le lauréat recevra 5000 €.
Le Citroën Racing Trophy Racing ne débutera que fin avril, à l’occasion du Critérium jurassien, mais il est d’ores et déjà acquis que les plateaux seront de belle qualité. Tenant du titre, Antonio Galli le défendra au volant d’une DS3 R3, où il aura à affronter, entre autres, Michaël Burri, dont les débuts au volant de la DS3 ont été plutôt réussis (15e du dernier Rallye Monte-Carlo). Côté R2, le Valaisan Joël Rappaz, dauphin de Galli en 2010, fera figure de favori avec Hervé Taverney, 3e l’an dernier et champion de Suisse en 2006.


13-03-2011

Trois manches mondiales pour Michaël Burri

Grosse saison en vue pour Michaël Burri. Le jeune pilote de Belprahon disputera en effet cette saison, outre la totalité du championnat Suisse des rallyes au volant de sa Citroën DS3, trois manches du Championnat du monde des rallyes. Au menu: le Rallye d’Allemagne, le Rallye de France (en Alsace) et le Rallye de Grande-Bretagne. Une manche d'un rallye terre en France est également au programme, mais rien de décidé pour l'instant.


08-02-2011

Une Peugeot 207 Super 2000 pour Laurent Reuche !

Nouveau défi pour Laurent Reuche, le vainqueur du Volant Peugeot 207 en France en 2010.
Le pilote des Brenets va se lancer cette année à l'assaut du titre de champion de Suisse au volant d'une Peugeot 207 Super 2000 préparée en Italie par Balbosca et avec Jean Dériaz dans le rôle du copilote.
"Pour l'instant, tient à préciser le pilote neuchâtelois, nous sommes assurés de disputer les trois premières manches d'un championnat qui en comptera six, à savoir le Rallye du Pays du Gier, en France, le Critérium Jurassien et le Rallye du Chablais.
Mais, pour autant que les résultats soient à la hauteur de nos espérances, nous espérons bien trouver en cours d'exercice les moyens de prolonger l'aventure
."
Passer d'une Peugeot 207 RC à une 207 Super 2000 ne relève pas de la sinécure.
Les deux voitures ne partagent en effet que leur matricule; pour faire simple, la première est une deux roues motrices à moteur turbo, la deuxième une traction intégrale à admission atmosphérique.
Reuche en est bien conscient. "Je vais découvrir une véritable auto de course, beaucoup plus pointue que les voitures que j'ai pilotes ces années dernières. Par rapport à certains de mes adversaires, qui sont des familiers du championnat de Suisse, j'aurai aussi un handicap au niveau de la connaissance du terrain. Jusqu'à ce jour, je n'ai en effet disputé qu'un demi Critérium Jurassien, trois fois le Rallye du Valais et une fois le Rallye du Chablais. Sous-estimer la difficulté du défi serait absurde, mais il n'en est que plus passionnant !"

Communiqué SCUDERIA TAIFYN


23-01-2011

Florian Gonon et Michael Burri princes monégasques !

Les deux équipages helvétiques présents sur les routes du Monte-Carlo 2011 ont portés haut les couleurs du pays. Florian Gonon / Sandra Arlettaz remportent le groupe N et Michaël Burri /Stéphane Rey se classent deuxième du deux roues motrices. Un extraordinaire exploit de nos représentants.

Après une première tentative avortée en 2009, Florian Gonon et Sandra Arlettaz tentaient à nouveau leur chance sur les routes du mythique rallye de Monte-Carlo. Les valaisans entraient dans la partie avec succès le premier jour et pointaient le capot de leurs Subaru Impreza aux19ème rang du général. Dans le groupe N une seule seconde d’avance étaient comptabilisée sur leur plus solide opposant Patrick Artru. L’arrivée de la neige lors de la deuxième journée de course permet à Florian Gonon de prendre l’ascendant sur ses adversaires. Sur des routes rendues particulièrement délicates, les champions suisse 2009 opèrent les bons choix de pneumatiques et relèguent leur plus proches adversaires en groupe N à près de 10 minutes. Le plus difficile est réalisés pour Gonon / Arlettaz qui peuvent affrontés l’anthologique « Nuit du Turini » avec sérénité. Au terme d’une interminable nuit, Florian Gonon et Sandra Arlettaz rejoignent au palmarès des vainqueurs suisse du groupe N au Monte-Carlo des pilotes tels qu’Olivier Gillet et Olivier Burri. Au classement général, Florian Gonon terminent 13ème.

Michaël Burri deuxième
Première participation à l’épreuve monégasque pour Michaël Burri et premier podium. Le dauphin du Clio R3 Pirelli Swiss Trophy 2010 aborde le rallye de Monte-Carlo aux commandes de sa nouvelle monture, la Citroën DS3 R3. En compagnie de son désormais fidèle navigateur Stéphane Rey, le duo entame l’épreuve sur un très bon rythme. Sans prise de risque excessive et avec une maturité entrevue en 2010, le jeune Michaël Burri effectue un sans-faute. Leader du classement deux roues motrices au moment d’aborder la « Nuit du Turini », il ne prend pas tous les risques pour contrer la remontée du très expérimenté Pierre Campana sur sa Clio R3. Michaël sait à quel point un podium est précieux au rallye de Monte-Carlo et conserve son rythme. Malgré une petite touchette dans l’avant-dernier chrono, Burri et Rey rallient le port de Monaco aux 2ème rang du groupe R, à un peu plus d’une minute du français Pierre Campana, donc du classement symbolique des deux roues motrices. Un sacré exploit pour ce jeune pilote extrêmement sympathique, souriant et qui analyse avec un plaisir non dissimulé : «Pour les deux premières épreuves spéciales, nous avions choisi des pneus tendres, mais ils n’ont pas tenu la distance et, dans la descente du Turini, ils étaient vraiment à l’agonie. Puis, à l’arrivée de l’avant-dernière épreuve, j’ai mal estimé le dernier virage et, malgré un coup de frein à main pour essayer de sauver la situation, la DS3 a tapé assez fort de l’arrière dans un muret, juste après avoir franchi la cellule d’arrivée. Le train arrière a passablement souffert dans la mésaventure, mais j’ai malgré tout pu négocier la dernière «spéciale» sans y laisser trop de plumes. Le bilan est donc très, très positif. En trois jours et demi de course, j’ai appris plein de choses. Si je devais faire mon autocritique, je dirais que je n’ai peut-être pas suffisamment bien maîtrisé ma fougue dans les deux épreuves qui étaient enneigées, lors de la journée de jeudi. C’est peut-être là, dans mes deux figures, un «tout-droit» et un «360 degrés», que j’ai laissé échappé la victoire du groupe R. Je n’en fais toutefois pas une fixation puisque tel n’était pas mon objectif de départ. Autre satisfaction: la voiture a été parfaite et elle me va comme un gant, même si je pense qu’elle manque un soupçon de pêche au niveau du moteur ». Au classement général Michael Burri occupe le 15ème rang. 


07-12-2010

Calendrier 2011

- 18-19 mars: rallye du Pays du Gier (+VHC)
- 29-30 avril: Critérium Jurassien (+VHC)
- 27-28 mai: rallye du Chablais (+VHC)
- 24-25 juin: rally ronde del Ticino (+VHC)
- 2-3 septembre: rally Valli Cuneesi  (+VHC)
- 27-29 octobre: rallye international du Valais


07-12-2010

Pilotes prioritaires 2011 au 01.01.2011 (entre parenthèses, l'année de validité)

  • ALTHAUS Nicolas, Moutier (12)

  • BALLINARI Ivan, Biogno-Beride (11)

  • BURRI Michäel, Moutier (12)

  • GILLET Olivier, Champagne (11)

  • GONON Florian, Saxon (11)

  • HOTZ Grégoire, Travers (12)

  • LAVIO Brian, Coldrerio (11)

  • RADOUX Jean-Philippe St-Martin (11)

  • RITTER Samuel, Courroux (11)

  • SCHMIDLIN Ruedi, Aesch (12)

  • SIEBER Daniel, Zürich (12)

  • VON DACH Hervé, Icogne (11)



Voir les news 2010